Adresse email: Mot de passe: Mot de passe oublié ?   

Afrocongo Actus !

Archives des actualités

Le président Kagame à Paris pour sceller la réconciliation franco-rwandaise

12/09/2011 - commentaires 3 commentaires

 

L'homme fort de Kigali, Paul Kagame, est arrivé dimanche à Paris pour la première visite officielle en France d'un chef de l'État rwandais depuis le génocide de 1994.

Le président rwandais Paul Kagame a déclaré dimanche à Paris qu'il travaillait avec son homologue français Nicolas Sarkozy pour "voir comment échapper à l'Histoire, pour avancer", au premier jour d'une visite officielle destinée à parachever la réconciliation avec la France."Je suis heureux d'être venu ici, en France, à la suite de la visite du président français au Rwanda" en février 2010, a déclaré Paul Kagame, lors d'un discours à la diaspora rwandaise réunie près de Paris sous la surveillance d'un imposant dispositif de sécurité."Nous travaillons ensemble pour voir comment échapper à l'Histoire, pour avancer", a-t-il affirmé en kinyarwanda, s'attirant les applaudissements du public."Il (Nicolas Sarkozy) l'a dit, il y a des gens qui étaient contre cette évolution. Moi, je ne connais pas cette politique, cette politique du mal. Nous avons dépassé ce genre de politique, qui est méprisable. Les gens qui la pratiquent sont méprisables. Et ce qui est méprisable nous fait perdre du temps", a-t-il poursuivi.


VTYLqcWNLyiY - 07/07/2013 12:06  
Hallelujah! I needed this-you're my savoir.

didier - 05/11/2011 17:59  
theatre

delta - 02/11/2011 07:28  
bravo kagame. mais tu te reveille tard


A lire avant de commenter ! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants.

Commentez pour enrichir
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés.

Respectez vos interlocuteurs
Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot : le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous.

Adresse email et IP
Pour des raisons de sécurité vos adresses email et IP sont enregistrées. Elles ne seront jamais affichée sur ce site mais pourront servir à identifier les auteurs de commentaires abusifs.